Historique

En 2019, la graineterie – pôle culturel et centre d'art de la ville de houilles fête ses 10 ans ! 10 ans de programmation mais aussi d’actions culturelles et artistiques au cœur d’une architecture atypique, d’un bâtiment qui porte en lui un héritage patrimonial fort tout en offrant un écrin a la création actuelle !

Pour la petite histoire…*

Avant de devenir un commerce agricole spécialisé puis une jardinerie générale, la Graineterie.
fut probablement une ferme. Mais en 1876, c’est déjà la graineterie Nanin qui fournit en semences et fourrages les paysans des environs.
En 1927, l’établissement est repris par la famille Derivry qui en confie la gérance aux Coulon en 1946. Son adresse porte alors le numéro 27 de la rue de Paris (future rue Gabriel-Péri). Située en centre-ville, à proximité de la mairie de l’époque, elle est la graineterie centrale de Houilles, qui en compte alors 7. En 1951, elle devient la propriété de la familleCoulon et portera leur nom jusqu’au 28 décembre 2000, date de son rachat par la municipalité.

Si les murs de la Graineterie pouvaient parler, ils raconteraient toute l’histoire de l’évolution agricole du XXe siècle. Dans les années 1970, le conditionnement des marchandises apporte une vraie révolution. Les produits phytosanitaires sont enfin emballés. C’est alors que les potagers se transforment en jardins et que les acheteurs de graines se raréfient. La Graineterie entame sa mutation en jardinerie : les plants de tomates et de fleurs, les outils, le compost et le terreau remplacent les graines ; l’animalerie succède au commerce de fourrage. Canaris, serins et bengalis, lapins nains et leurs cages, font leur entrée à la Graineterie qui devient l’un des premiers distributeurs Truffaut.

La réhabilitation en 2009 *

La Graineterie devient le pôle culturel et centre d’art de la ville de Houilles en 2009 et porte depuis lors un projet fédérateur : proposer un lieu de rencontre ouvert sur la ville, carrefour de tous les (artistes professionnels et amateurs, usagers ou simples visiteurs), qui offre l’accès à de multiples champs artistiques.

L’espace réunit ainsi en un même lieu, le siège du Pôle culturel de la ville, plusieurs salles d’exposition du Centre d'art (sur plus de 350 m2), les cours d’arts plastiques de l’Atelier 12, et une programmation artistique.
Souhaitant conserver le caractère patrimonial de La Graineterie, le lieu porte son nom et respecte la mémoire de ses anciens espaces : la Galerie, les Écuries, la Verrière, la Cave et le Grenier sont autant de dénominations qui permettent au public de se repérer facilement. Avec son grenier et sa petite cave voûtée, La Graineterie comprend quatre niveaux. Elle a gardé sa vitrine sur la rue Gabriel Péri, à côté de laquelle se trouve l’entrée principale. On y pénètre par la Galerie, à la fois lieu d’exposition et de ressources, d’accueil, d’informations et de billetterie. C’est ici que l’on peut se renseigner sur toutes les activités du pôle culturel, cours, ateliers ou manifestations, ou encore consulter une sélection d’ouvrages de références en art contemporain, esthétique ou histoire de l’art  pour petits et grands. Le bâtiment dans son ensemble est organisé autour d’une cour pavée centrale où accédaient à l’époque les chevaux et dont les pavés sont d’origine. Autrefois à ciel ouvert, elle est aujourd’hui recouverte d’une verrière, située à 6 mètres du sol, et s’est métamorphosée en un vaste atrium sur lequel donnent la plupart des autres espaces. Cet atrium jouxte une autre salle d’exposition, les Écuries, où subsistent encore d’anciennes mangeoires. 
Les salles d’ateliers arts plastiques de l’Atelier 12 qui se tenaient à la salle René Cassin ont élu domicile au 1er étage. C’est aussi à ce niveau que sont installés les bureaux du Pôle culturel municipal, donnant à l’arrière du bâtiment. À l’extérieur, se trouvent une cour et un petit jardin, qui sont, eux aussi, investis selon la programmation.
Au 2nd étage, le Grenier, également espace d’exposition, a conservé ses poutres apparentes et l’ancienne ouverture du silo à grains est visible depuis la cour pavée. 

(*) Textes D’après les articles de Sophie Jobez
(L’Ovillois, Sept. 2009)
Recherches historiques : Anne Bernard

2019-2020 : La Graineterie fête ses 10 ans

Dès septembre et ce, jusqu’à la fin de la saison, La Graineterie fêtera ses dix ans sous le signe de l’attachement.

Attachée à un lieu, à des artistes, aux publics, l’équipe de La Graineterie vous proposera de venir découvrir ou redécouvrir les plasticiens, comédiens ou compagnies qui ont marqué les dix dernières saisons culturelles : compagnie Barolosolo, Nicolas Jules et David Lafore, SZ ou encore les six lauréats de la Biennale de la Jeune Création parmi tant d’autres.